• ACTUALITES MOLDAVIE
  • CULTURE moldavie
  • E-Cartes Postales
  • ECONOMIE moldavie
  • HISTOIRE moldavie
  • INFOS PRATIQUES
  • LIBRAIRIE
  • MOLDAVIE GEO
  • TOURISME moldavie
  • ULTIMELE STIRI
  • VENIR EN FRANCE
  • VIE ASSOCIATIONS
  • WeekEnd cu Tine
  • ACCUEIL > ACTUALITES MOLDAVIE > Moldavie et Europe > Bolkestein nouveau Dracula

    Bolkestein nouveau Dracula



    M. Barroso a affirmé lundi 14 Mars 2005 que la Commission européenne n’entendait pas revenir sur le principe dit "du pays d’origine" dans le réexamen de la directive européenne sur la libéralisation des services, dite "directive Bolkestein".

    Rappelons que, selon ce principe, un prestataire de services désirant opérer dans n’importe lequel des 25 pays membres de l’Union européenne pourra le faire en appliquant la législation sociale de son pays d’origine. L’exemple repris par tous est celui d’ un plombier Polonais venant travailler en France avec le salaire et la protection sociale de son pays d’origine. Pour M. Barroso, la libéralisation des services constitue un véritable gisement de croissance et d’emplois, la principale préoccupation de l’UE qui sera réaffirmée lors du sommet européen des 22 et 23 mars prochain à Bruxelles. Alors que ce secteur représente 70 % du PIB de l’UE, le niveau des échanges intracommunautaires de services n’a pas augmenté depuis 1992, contrairement au commerce de marchandises. Pour la France rappelons que 11 millions de personnes travaillent dans les métiers de services. Cette directive tombe mal pour les partisans du OUI à la Constitution qui jouent la surprise devant cette décision. En fait la commission où siégeait Frits Bolkestein, libéral hollandais proche de Charles Pasqua, était celle présidée par Romano Prodi. Ses deux collègues français, MM. Lamy et Barnier ont approuvé le projet. Mieux encore, le 14 novembre 2002, le Conseil européen, c’est-à-dire les États, et notamment MM.Chirac et Schroeder ont demandé à la Commission d’en accélérer les travaux.

    Depuis quelques années l’Europe assiste à la délocalisation de son industrie. Une autre délocalisation moins médiatisée est celle des services. Beaucoup de développements informatiques, par exemple, sont effectués dans les pays de l’Est. La directive Bolkestein annonce une délocalisation future en sens inverse. Ce sont des ingénieurs venus de l’Est qui pourront venir travailler en France à des prix défiant toute concurrence. En effet la majorité des emplois d’ingénieurs en France se fait au travers de Sociétés de Services qui ne sont que des sociétés d’intérim déguisées.

    Frits Bolkestein risque fort de devenir le nouveau Dracula pour tous les employés des Sociétés de Services en France et dans les pays de l’Est. Le vampire Dracula, prince des ténèbres, ne supportaient pas la lumière du jour qui le transformait en poussière.

    N’hésitez donc pas à vous entourer de gousses d’ail.




    [Ajouter ce site à vos favoris]- [Moldovanet, votre page de démarrage]- [Accueil]- [Mentions légales]- [Plan] - [Home] -
    Copyright © 2004-2007 Moldovanet. All rights reserved.