• ACTUALITES MOLDAVIE
  • CULTURE moldavie
  • E-Cartes Postales
  • ECONOMIE moldavie
  • HISTOIRE moldavie
  • INFOS PRATIQUES
  • LIBRAIRIE
  • MOLDAVIE GEO
  • TOURISME moldavie
  • ULTIMELE STIRI
  • VENIR EN FRANCE
  • VIE ASSOCIATIONS
  • WeekEnd cu Tine

  • Google
    ACCUEIL > ECONOMIE moldavie > ABRAM NEIMAN

    ABRAM NEIMAN



    Abram Neiman, né en Bessarabie en 1893 et mort le 7 juillet 1967, est un inventeur et industriel français d’origine roumaine moldave installé en Allemagne puis en France.

    Il est connu principalement pour l’invention qui porte son nom, le neiman, un système de protection antivol par blocage de la colonne de direction dans les véhicules automobiles. Biographie

    Né à Orhei, aujourd’hui en Moldavie, dans une famille juive dont le père est libraire.

    Aîné de sa famille, il aura par la suite deux frères, Jacob et Nathan et une sœur, Fania. Israël Neiman, son père est un libraire humaniste qui pratique l’espéranto. Elève brillant, notamment en mathématiques, le jeune Abram est très tôt attiré par la mécanique. Confié à ses grands-parents qui vivent à Kichinev, la capitale, il est témoin, alors qu’il n’a que dix ans du tristement célèbre pogrome de 1903. Des violences d’une cruauté inouïe font des centaines de morts parmi les Juifs. Il doit fuir en 1912 la Roumanie où le numerus clausus lui interdit les études universitaires.

    Il s’établit à Toulouse, mais décide de retourner voir sa famille à l’été 1914. Il est arrêté en Allemagne et interné jusqu’en 1918. Pendant son séjour forcé, il découvre l’industrie automobile.

    Après un retour de quelques années en Roumanie, il s’installe en Allemagne en 1922 et y trouve un travail de réparateur de machines-outils. Il découvre alors les plaisirs de la moto dont il améliore la suspension avant. Il remporte quelques compétition de motocyclisme. Et là, c’est le coup de génie. On lui vole sa moto. Furieux contre le voleur, mais aussi contre lui-même il se lance dans l’invention d’un antivol. Le Neiman est en gestation. A Cologne, dans son atelier, il fabrique motos et autos et invente le cyclecar, curieux véhicule à trois roues, hybride de voiture et de moto. En 1931, une loi est promulguée qui engage la responsabilité des propriétaires en cas de vol de leur véhicule. Neiman, dont l’antivol est prêt depuis quelques temps, saisit cette occasion. On en connaît depuis le principe très simple : blocage du guidon, coupure de l’allumage et du démarreur. Simple, mais, comme pour l’œuf de Christophe Colomb, il fallait y penser ! Après les antivols, les voitures avec la sortie de la série des Framo, « premières voitures du peuple ».

    En 1934, il participe au développement de la trois roues Stromer de Framo (de) de 200 cm3.

    Sa nationalité roumaine le protège pendant quelque temps du nazisme mais il doit fuir l’Allemagne pour la France en 1938, après la Nuit de cristal. Il va de cachette en cachette pendant l’occupation allemande, alors que ses parents disparaissent dans la Shoah.

    Après la guerre, il rachète la société Simplex puis en 1950 la société Klaxon. En 1965, Neiman emploie 350 personnes, fabrique 5 000 antivols par jour et 15 000 barillets de serrure pour carrosserie.

    L’entreprise Neiman appartient aujourd’hui au groupe Valeo, au sein de la branche Valeo Securité Habitacle (VSS).

    Valeo a annoncé vendredi 30 novembre la cession de son activité mécanismes d’accès au groupe japonais U-Shin sur la base d’une valeur d’entreprise de 223 millions d’euros.




    [Ajouter ce site à vos favoris]- [Moldovanet, votre page de démarrage]- [Accueil]- [Mentions légales]- [Plan] - [Home] -
    Copyright © 2004-2007 Moldovanet. All rights reserved.