• ACTUALITES MOLDAVIE
  • CULTURE moldavie
  • E-Cartes Postales
  • ECONOMIE moldavie
  • HISTOIRE moldavie
  • INFOS PRATIQUES
  • LIBRAIRIE
  • MOLDAVIE GEO
  • TOURISME moldavie
  • ULTIMELE STIRI
  • VENIR EN FRANCE
  • VIE ASSOCIATIONS
  • WeekEnd cu Tine

  • Google
    ACCUEIL > ACTUALITES MOLDAVIE > GEOPOLITIQUE > Moldavie et Russie

    Moldavie et Russie



    La situation en Géorgie

    Josette DURRIEU, 1ère Vice Présidente de l’Assemblée Parlementaire de l’Union de ’Europe Occidentale en charge des problèmes de Sécurité et de Défense et Experte sur les problèmes des « conflits dits gelés  » de l’Europe de l’Est et du Caucase (Géorgie : Ossétie du Sud et Abkhazie et Moldavie : Transnistrie), souhaite préciser sa vision de la situation.

    A propos de ces conflits, il y a deux questions à se poser :
    - Que veut la Russie ?
    - Jusqu’où peut-on laisser la Russie « aller trop loin » ?

    A l’évidence, la Russie est au cœur de ces problèmes :

    Depuis la dislocation de l’empire soviétique après 1991, la Russie subit, sans l’accepter, la

    fuite des anciens pays satellites vers l’Europe et vers l’OTAN.

    Mais elle subit aussi la politique agressive des Etats-Unis avec l’installation, dans ces mêmes

    pays, du « parapluie anti-missiles » et les conséquences de la faiblesse de l’Europe et de son

    absence de politique de défense autonome.

    La Russie refuse pourtant ce statut de pays affaibli et humilié :

    Elle veut reconquérir sa place politique et stratégique, être reconnue comme une

    puissance.

    Et elle y parvient, en déstabilisant les pays en question ; en maintenant « des abcès de

    fixation » et des conflits latents dits « gelés », avec une présence militaire pour assurer une

    soit-disant « mission de pacification  » qu’elle s’est attribuée sans que la Communauté

    internationale, Europe et Etats-Unis, tente de protester.

    Pourquoi ?

    Parce que la Russie reste un partenaire incontournable et que l’on ménage.

    Faible militairement, elle garde, cependant, un pouvoir de nuisance important.

    Jusqu’où peut-on laisser la Russie « aller trop loin » ?

    L’agression délibérée de la Géorgie est une atteinte inadmissible aux droits d’un pays

    démocratique, souverain et à son intégrité territoriale. Quelles seront les conséquences de ces

    évènements ?

    En même temps la Russie affirme sa puissance énergétique en maîtrisant avec la société

    Gasprom tous les grands gisements de pétrole et de gaz d’Asie Centrale ; les réseaux de

    distribution, les marchés d’Europe et les prix.

    Or, la Géorgie est une zone de transit essentielle. La Russie ne peut pas laisser échapper le

    contrôle stratégique de cette zone du Caucase.

    La politique Russe est menée avec cynisme et efficacité. La Russie gagne du temps et du

    terrain et elle a déjà gagné « la guerre énergétique ».

    Au mépris des Etats et des peuples, la Russie est partie, à tout prix, à la reconquête de sa

    puissance. Quels en sont les risques immédiats et globaux pour la stabilité du Caucase,

    de l’Europe et du Monde ?

    Josette DURRIEU

    Le 14 août 2008




    [Ajouter ce site à vos favoris]- [Moldovanet, votre page de démarrage]- [Accueil]- [Mentions légales]- [Plan] - [Home] -
    Copyright © 2004-2007 Moldovanet. All rights reserved.