• ACTUALITES MOLDAVIE
  • CULTURE moldavie
  • E-Cartes Postales
  • ECONOMIE moldavie
  • HISTOIRE moldavie
  • INFOS PRATIQUES
  • LIBRAIRIE
  • MOLDAVIE GEO
  • TOURISME moldavie
  • ULTIMELE STIRI
  • VENIR EN FRANCE
  • VIE ASSOCIATIONS
  • WeekEnd cu Tine

  • Google
    ACCUEIL > ACTUALITES MOLDAVIE > EVENEMENTS > Intégrez vous... qu'ils disaient

    Intégrez vous... qu'ils disaient



    Intégrez vous, intégrez vous ... qu’ils disaient

    Les mariages et les regroupements familiaux seront plus étroitement surveillés, a annoncé le premier ministre. Suspicion sur les mariages, l’accueil des étudiants et les procédures d’asile. Devant l’augmentation des mariages à l’étranger avec une personne française, le premier ministre, qui présidait le 29 novembre un comité interministériel de contrôle de l’immigration, a décidé que leur transcription en France ne serait plus automatique. Les consulats effectueront un contrôle préalable et le parquet de Nantes, qui traite ces demandes, verra son pouvoir d’opposition renforcé. La durée de vie commune devrait être allongée de deux ans. Actuellement le délai est de 2 ans il était de 1 an il y a peu de temps. Il faudra donc patienter 4 ans avant de pouvoir constituer un dossier de naturalisation. Les mariages célébrés en France feront, eux, l’objet d’un « bilan » et de « propositions » du ministre de la Justice au mois de février. La France a besoin des « meilleurs » étudiants étrangers, a aussi affirmé le premier ministre. Elle ira donc faire son marché dans des « centres pour les études en France », installés dans les pays d’origine et dont l’avis sera déterminant pour le visa. Par ailleurs, la procédure d’asile ne devra plus excéder six mois, temps de recours compris et, pour répondre aux nombreuses demandes en Guadeloupe, une antenne de l’OFPRA va y être ouverte. Sur le regroupement familial, le ministre de l’Intérieur est chargé de travailler jusqu’en février sur le passage à deux ans de la durée de présence en France pour faire valoir une demande et sur les moyens de vigilance à mettre en oeuvre pour vérifier, d’une part, l’intégration par l’apprentissage de la langue et, d’autre part, le respect de l’interdiction de polygamie. Le renforcement de la vigilance à l’intégration devrait aussi passer par l’obligation du contrat d’accueil et d’intégration pour les arrivants et par un contrôle strict de la maîtrise du français pour les demandeurs de carte de dix ans ou de nationalité française. Pour préparer un dossier de demande de nationalité française, il faut présenter les actes de naissances de l’intéressé et de ses parents. Ces documents doivent être traduits, légalisés et présentés à l’ambassade de France à Chisinau pour validation. Auparavant la légalisation des documents était gratuite, maintenant c’est payant !




    [Ajouter ce site à vos favoris]- [Moldovanet, votre page de démarrage]- [Accueil]- [Mentions légales]- [Plan] - [Home] -
    Copyright © 2004-2007 Moldovanet. All rights reserved.